Google Maps Street View va bientôt couvrir plusieurs villes européennes dont Pau.

Le système de prise de vue est loin d’être discret et si vous la voyez dîtes vous que vous serez peut être bientôt sur Google.

De là à porter tout le temps un tee-shirt avec l’adresse de son site web ou pour faire votre propre promotion…

La résolution des images est correcte, l’avantage est de parcourir les rues de Pau et du Béarn, sans bouger de chez soi, cela est merveilleux et c’est à visiter d’urgence.

Depuis le 3 juillet 2008, Pau est une des premières villes d’Europe et de France à faire partie du club très fermé du « Street view » créé par Google.

Grâce à cette nouvelle option de Google Maps , tout internaute peut effectuer une ballade virtuelle en 3D dans les rues de la cité béarnaise ainsi que dans le Béarn, comme le ferait n’importe qui.

Pau partage ce privilège avec les vingt autres villes-étapes du Tour de France. C’est en effet à l’occasion du Tour de France 2008 que « Street View » a effectué son lancement en Europe.

Après avoir fait son propre tour de France en suivant le parcours des cyclistes, Google continuera son aventure dans le reste de l’Europe.

Jusque là, seules les grandes villes américaines étaient à l’honneur dans « Street view ». New York, San Francisco, Washington… Le reste du monde devait se « contenter » de Google Maps.

Ce service, qui est toujours d’actualité, permet, à partir de l’échelle d’un pays, de pouvoir zoomer jusqu’à l’échelle d’une rue.

Depuis un an, avec le service « Street view » Google va plus loin.

Cette fois les photos ne sont pas prises par satellite mais depuis le sol par une voiture équipée sur son toit de caméras qui photographient à 360° autour d’elles.

Ainsi, après avoir fait le tour des grandes villes américaines l’an dernier, ce véhicule au chapeau étrange a effectué le parcours du Tour de France 2008 et a pris, mètre après mètre, des photographies de la route empruntée par les coureurs.

Grâce à ce système l’internaute peut avancer, reculer et regarder tout autour de lui.

A Pau, 10ème étape du Tour cette année, le « e-touriste » qui utilise « Street View » peut, de chez lui, observer le Château d’Henri IV avant de continuer sa ballade virtuelle le long du Gave.

Il lui suffit pour ça de placer son curseur au bon endroit sur la carte. Pour apercevoir le château, il suffit de viser la Place de la Monnaie.

Une exclusivité bientôt partagéeTout progrès technologique a son pendant juridique. Google a donc du s’adapter à la législation européenne sur la protection de la vie privée et des données personnelles.

Pour ce faire, le service « Street View » intègre désormais un logiciel permettant de flouter les plaques d’immatriculation des voitures ainsi que les visages des passants (réels cette fois) qui aurait pu être photographiés par la voiture Google.

Le système n’est pas fiable à 100%, mais la CNIL assure que les équipes de Google travaillent encore à l’amélioration du procédé, et rappelle sur son site que tout internaute peut, de sa propre initiative, signaler un défaut de « floutage » sur une image.
Si Pau est l’une des premières villes à bénéficier de ce « faire valoir » électronique, elle ne pourra pas savourer cette exclusivité pour longtemps encore.

Des voitures « labélisées » Google et armées de leur étrange équipement, ont déjà été repérées dans les rues de la plupart des capitales européennes.

le site c’est ici!

a+

Tags:

- 2019  - pau-circulation.fr © -

- Tous droits réservés - All rights reserved -

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?