samedi 21 septembre 2019
Accueil / Années / 2010-2 / [Pau] Guerre d’Étiquettes

[Pau] Guerre d’Étiquettes

Un conflit entre les commerçants Palois et la mairie de Pau dure depuis l’arrivée du tour de France à Vélo, dans la capitale du Béarn.

D’un côté, les commerçants excédés par les travaux multiples de très longue durée dans le centre-ville historique et par les conditions de circulation en ville (stationnement, plan de circulation, couloirs de bus,…).

De l’autre côté, la mairie, qui ne comprend pas l’attitude des commerçants, et qui cherche à valoriser sans cesse l’agglomération, en développant de nouveaux modes de transport et en réhabilitant la ville, qui était à l’abandon depuis de nombreuses années.

Pourquoi ce conflit?

  • Le chiffre d’affaire des commerces baisse, il y en a plus qu’autrefois en ville, la concurrence est rude et la durée de vie précaire.
  • Les travaux à répétition découragent les automobilistes à venir en ville.
  • La crise économique ralentit les dépenses des ménages.
  • Les parkings souterrains palois sont mal placés géographiquement dans la ville et difficiles d’accès.
  • Il y a plus de véhicules personnels aujourd’hui qu’il y a 15 ans, et les conditions de stationnement et les offres alternatives de transport collectif sont encore très limitées dans le département.
  • Les grandes et moyennes surfaces sont de plus en plus nombreuses autour de Pau, et leurs parkings sont gratuits et faciles d’accès.

Le conflit actuel vient surtout de la future rénovation des Halles de Pau.

Les commerçants proches des halles voient leur avenir d’un œil sombre, pas de marché dans le carreau des halles, ni de vendeurs du monde agricole pendant les travaux et le déménagement vers la place de Verdun pendant 3 à 4 ans, si tout va bien!

Ce qui se traduit par une future baisse très importante de leur chiffre d’affaire, et le péril à terme de ces commerces.

Quand à la fameuse guerre d’étiquettes, le coup publicitaire a été très fort, la contre-attaque de la mairie en collant des mini-étiquettes dessus peut être qualifiée d’enfantine ou de non adéquate au vu de ce mécontentement.

Mais l’impact de ce slogan aux touristes Français ou étrangers ne peut être que négatif, car en sermonnant partout que la ville se meurt, on risque de la tuer vraiment, l’attrait de Pau, l’été, c’est le tourisme, ne l’oublions pas, il faut savoir attirer les gens!

Et l’impact de ce slogan aux habitants de Pau et de son agglomération, lui aussi à terme ne peut être que négatif, ce qui va vite se traduire, aller à Pau, c’est nul, il n’y a rien à faire ou à acheter, ou c’est très compliqué pour se garer!

Attention aux jeux de mots, car cela peut vite se retourner contre leurs auteurs.

 

Lire à nouveau

Guide de la circulation et du stationnement pour le tour de France à Pau