lundi 9 décembre 2019
Accueil / Années / 2011 / La LGV Sud-Ouest en panne après Bordeaux…

La LGV Sud-Ouest en panne après Bordeaux…

A la fin des Assises Ferroviaires du jeudi 15 décembre 2011, la ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, Nathalie Kosciusko-Morizet, a affirmé qu’elle confiait dorénavant à une mission d’évaluation indépendante la pertinence économique des projets d’investissement ferroviaires de l’État restants à venir.

Cela va certainement renvoyer jusqu’aux calendes grecques le projet GPSO pour ses branches vers Toulouse et vers l’Espagne.

Le rapport parlementaire Mariton paru en mai, puis le projet de révision du schéma national des infrastructures s’interrogeaient sur le financement de ces futures lignes qui représentent au total plus de 10 milliards d’euros.

On sous-entend que ces nouvelles lignes auraient du être réalisées depuis de nombreuses années bien avant 1999, les coûts de construction liés à notre monnaie l’Euro s’envolent, les sommes nécessaires vont vite devenir pharaonique pour réaliser de tel chantier.

Il va de soi que c’est l’impôt public qui finance ces projets (impôts directs des contribuables + prêt bancaires avec intérêts) ce sont donc les futurs voyageurs qui payeront la note salée des futurs billets de TGV qui emprunteront ces lignes qui ne seront pas à la portée de tout le monde, comme on a pu le voir pour l’autoroute A65.

La prochaine réunion du comité de pilotage GPSO aura lieu le 9 janvier 2012 et apportera quelques éclaircissements sur l’aboutissement de ces lignes.

 

Petit retour vers le Béarn, où les grands élus ne sont toujours pas d’accord sur l’itinéraire définitif de la LGV;

4 scénarios restent en lice pour amener un jour la ligne à grande vitesse en Béarn et Bigorre.

 

  • Le « shunt » de Dax (A)

 

Nouvelle ligne partant de la LGV entre Mont-de-Marsan et Dax qui rejoindrait Orthez pour se relier à la ligne actuelle qui mène à Pau qui jouxte l’ancienne RN117.

Coût estimé par RFF entre 840.000 millions et 1,25 milliard d’euros.

 Gain de Temps vers Bordeaux: 34mn

 

  • La liaison directe (B)

Nouvelle ligne qui relierait Mont-de-Marsan à Pau.

Coût estimé par RFF entre 1,14 et 1,65 milliard d’euros.

Gain de Temps vers Bordeaux: 49mn

En comlément des TER relieraient Orthez à Pau et à Dax.

 

  • Le « jumelage » A 65 (C)

 

Une ligne serait réalisée le long du tracé de l’autoroute A65.

Coût estimé par RFF entre 1,4 et 2 milliards d’euros.

Gain de Temps vers Bordeaux: 40mn

 

  • Mont-de-Marsan – Tarbes (D)

 

La ligne tgv relierait les deux villes en évitant la ville de Pau.

Coût estimé par RFF entre 1,2 à 1,9 milliard d’euros.

Gain de Temps vers Bordeaux : 24mn.

 

En plus de ces 4 scénarios, il est prévu améliorer la ligne ferroviaire entre Pau et Tarbes pour un coût estimé par RFF : de près 700 millions euros.

 

 

Lire à nouveau

Hausse des tarifs A65 et A63

Malgré l’annonce faite par le gouvernement du gel des tarifs cette année à compter du …