La municipalité paloise a décidé du Réaménagement du Parc Beaumont afin de lui redonner une meilleur aspect et d’étendre sa superficie.

Le parc Beaumont va connaître sa 4ième extension depuis la fin du XIXe siècle avec la récupération de près d’un hectare (7000m²).

Tout d’abord, au nord du parc, les anciens ateliers municipaux des services techniques ont été rasés et l’ancien boulodrome seront redonnés au parc et sur le côté Est, un parc ludique de jeux pour enfants sera aménagé.

Les 120000 € du mécénat de la Fondation Total et de la Fondation du Patrimoine seront consacrés au nettoyage et à la réfection du théâtre de verdure en partenariat avec Béarn Solidarité.

Ancienne seigneurie acquise en 1878 par la Ville de Pau, ce parc paysager, classé depuis 1930 avec la loi sur la protection des sites.

Des ouvertures de vues entre le parc et la chaine montagneuse sont déjà programmées, les palmiers coté Sud seront déplacés.


10 arbres seront déplacés en tout, au moins 3 seront abattus pour raisons sanitaires et environ 30 arbres ou arbustes seront plantés.

Le plan d’eau et l’ile centrale seront mis en valeur, le jardin Pyrénéen sera entièrement refait, 200 végétaux pour les berges seront plantés.

Le mobilier urbain sera changé ou renforcé, le kiosque comme celui de la place Royale sera entièrement rénové.

Au printemps 2019, des massifs de fleurs seront plantés, soit environ 400 plants pour 200m² .

Le dernier chantier sera la création d’un cheminement sécurisé pour relier le parc au stade nautique en créant un passage souterrain côté Sud-Est.

Le coût de l’opération s’élèvera à au moins 500000 € pour deux ans de travaux dont une partie en Régie.

La fin du chantier de rénovation et son inauguration du parc sont prévus pour l’été 2019.

 

 

Historique du parc Beaumont

Son histoire remonte au Premier Empire, lorsque Batsalle, adjoint au maire, achète une propriété à cet endroit où s’élevait une villa entourée d’un parc.

Monsieur Batsalle vend cette propriété avec ses onze hectares de verdure et de fleurs à Monsieur Briffault, qui lui-même la cède en 1834 au Comte de Beaumont.
Héritière du Comte de Beaumont, la poétesse Anna de Noailles, installée dans la campagne agenaise, loue sa propriété paloise à prix d’or pour la saison hivernale.
Il est vrai que les jardins sont beaux, la vue sur les Pyrénées admirable et la villa Beaumont agréable avec son corps de logis principal, orné d’une belle salle de réception.
Anna de Noailles vendra, peu de temps après en être devenue la propriétaire.

Le maire de Pau, Aristide de Montpezat, saisit l’occasion de faire entrer ce magnifique parc dans le giron de la Ville.

Le parc n’occupait qu’une seule partie de la superficie actuelle.

L’acte est signé seulement en 1878 après de virulents combats entre chauds partisans et détracteurs.

En 1898, les vergers et les potagers tout autour sont intégrés au domaine.

Vingt ans plus tard, l’aménagement du parc est confié à l’architecte paysagiste Henri Martinet, qui redessine alors le parc dans un style anglais autour du Palais d’hiver (aujourd’hui le Palais Beaumont) avec ses allées qui convergent vers le kiosque, l’étang, le jardin pyrénéen, le ruisseau et ses chambres vertes tout autour.

Gabard fixera dans la pierre le souvenir de quelques personnalités béarnaises.

De 1891 à 1899, grâce à l’opiniâtre énergie du maire Henri Faisans, c’est le grandiose projet d’Adolphe Alphand qui est mené à terme, c’est-à-dire la réunion de plusieurs grands espaces pour la construction du célèbre boulevard des Pyrénées.
Emile Bertrand, architecte du palmarium et du jardin d’acclimatation de la ville de Paris, assurera en 1895 la construction du Palais d’Hiver qui deviendra plus tard le casino municipal à l’emplacement duquel s’élevait la villa Beaumont.
Entre les deux campaniles, s’élevait une immense verrière en ellipse, véritable serre abritant « un décor féerique de forêt vierge ».

Un délicieux Palais d’Hiver le remplace.

Il fut ensuite détruit sous prétexte qu’on ne pouvait pas nettoyer les liches qui polluaient la verrière ( palmarium).
Lui succède le Casino Municipal, avec de belles pièces comme les salons de jeux, la salle des Ambassadeurs, un théâtre-cinéma, une boîte de nuit, un bar et une immense salle à utilisations multiples.

En été, plusieurs milliers de personnes se rassemblent pour les concerts de l’été à Pau, au  théâtre de verdure aménagé en 1933.

La suppression du trafic automobile sur l’allée Anna de Noailles en 1999, à l’occasion de la rénovation du Palais Beaumont, a été un acte majeur qui a permis de rétablir partiellement l’entité du parc.

Après quelques années de désuétude, il laissera place en 2000 au Palais Beaumont – Centre de Congrès de Pau.


En 2003, le parc est étendu devant l’hôtel inauguré en août 2004.  Il compte bon nombre de statues.

Aujourd’hui, le parc Beaumont est l’un des lieux préférés des Palois.  Les beaux jours, le parc s’anime au rythme des tam-tams et des guitares. Petit train, glacier, terrains de jeux, c’est le royaume des enfants. On croise aussi des jongleurs, des équilibristes, des familles venues pique-niquer, des peintres, des joueurs de pétanque…

Sources: Ville de Pau © ®


0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

-(*Obligatoire)-

- © 2018 pau-circulation.fr - Tous droits réservés -

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?