jeudi 19 septembre 2019
Accueil / Années / 2010-2 / [Pau] Les Couloirs de La Discorde

[Pau] Les Couloirs de La Discorde

Les couloirs de bus crées récemment par la ville de Pau, situés  au début de l’Avenue Jean Mermoz, provoquent beaucoup de remous auprès des commerçants.

D’un côté, la mairie veut un réseau de bus rapide avec des couloirs adaptés et réservés uniquement aux bus et aux vélos, de l’autre, des commerçants qui ont du mal à se faire livrer leurs produits, et qui voient leur chiffre d’affaire fondre comme neige au soleil, car les automobilistes ne peuvent plus se garer facilement devant les commerces.

Leur pétition arrive déjà à plus de 1000 signatures de soutien.

Les deux camps sont toujours en désaccord, la ville de Pau a créé aujourd’hui des places d’arrêt minute et une place de livraison, Avenue de l’église Saint-Joseph.

La ville va essayer de s’entendre avec le propriétaire d’un terrain vague afin d’y réaliser d’autres places de stationnement.

Ce que nous avons pu constater par ailleurs, c’est la vitesse importante des bus au tout début de l’avenue Jean Mermoz, ils frôlent littéralement le trottoir, attention aux piétons!

Quand au passage piéton situé devant la boulangerie et la librairie, il est encore plus dangereux qu’avant…

Une réunion entre les deux parties avait encore lieu ce soir sur place.

Lire à nouveau

Guide de la circulation et du stationnement pour le tour de France à Pau

3 commentaires

  1. C’est vrai que dans l’idée, ces couloirs de bus semblaient être une vrai bénédiction.
    Malheureusement dans la pratique, on en est loin.

    Avec le fait que l’on ne peut plus se garer près des commerces, les voies restantes pour les voitures sont très mal gérées. Un petit exemple : Avenue du Maréchal Leclerc quand on vient de Tarbes, au carrefour avec la boulevard Alsace Lorraine. Si vous souhaitez aller tout droit, vous devez vous mettre bien à gauche, puis tout d’un coup vous déporter rapidement vers la droite (au risque de vous faire emboutir par un car ou un cyclomotoriste) pour ne pas vous retrouver bloqué sur la voie qui va vers l’avenue Edouard VII. (il y a une ligne blanche continue côté droit)

    De plus, partout, le fait d’avoir réduit de moitié les voies réservées aux voitures, engendre de sacrés embouteillages….

    Bref encore une bonne idée, pas assez réfléchie…

    • Les Zig-Zag des couloirs de bus sont assez dangereux à bons nombres d’endroits.
      Il vaut mieux bien regarder dans le rétroviseur avant de tourner à droite, sinon c’est l’accident…(que ce soit un bus, un vélo, un deux roues motorisés ou une voiture égarée sur cette voie!)
      Dans d’autres villes Françaises, d’autres choix ont été faits et ont été mieux accueillis par la population, avec une meilleure cohabition, couloirs de bus ou tram et voitures.

  2. Cela va être très difficile de survivre pour certain commerces de proximité. AInsi le reportage de F3 passé sur le réseau national qui a montré les difficultés de la superette Marché Plus, qui rique de mettre la clé sous la porte… pourtant très utile pour les personnes agées et celles qui n’ont pas de moyen de transport.
    Egalement pour les courses ponctuelles de dépannage.
    Il faudra trouver des solutions rapidement car à la rentré des décisions irrévocables de la part des enseignes et bailleurs commerciaux voyant leur chiffre d’affaires et leur pourcentage au résultat diminuer sensiblement risque de provoquer des fermetures et des déménagements vers des locaux plus accesibles et donc plus rentables.