jeudi 14 novembre 2019
Accueil / Années / 2011 / un pas en avant et trois pas en arrière…

un pas en avant et trois pas en arrière…

Claude Guéant a annonçé la suspension des démontages des panneaux signalant les radars fixes couplée à une «concertation».
Le ministre de l’Intérieur a expliqué qu’à terme «les radars pédagogiques» replaceraient chaque panneau.

Il a ajouté qu’un «radar pédagogique», non pénalisant, remplacerait à terme chaque panneau, selon des participants à la réunion du groupe UMP à l’Assemblée.

Le président du groupe UMP à l’Assemblée, Christian Jacob, a estimé que la cause était désormais entendue.

«C’est-à-dire qu’avant chaque radar fixe, il y aura un radar pédagogique», a précisé Christian Jacob.

«Il y aura aussi parfois des radars pédagogiques sans radar fixe mais il y aura un radar pédagogique avant chaque radar fixe».

Mais l’entourage de Claude Guéant a précisé ultérieurement que les radars pédagogiques ne remplaceraient pas systématiquement les panneaux de signalisation des radars fixes. «Ils seront parfois un peu avant, parfois un peu après», en fonction du terrain, a-t-on ajouté de même source.
Jusque-là 36 panneaux ont été retirés dans l’Hexagone. «Il n’y en aura pas un de plus avant concertation locale», a-t-il déclaré.

Lire à nouveau

Guide de la circulation et du stationnement pour le tour de France à Pau