lundi 11 novembre 2019
Accueil / Années / 2013 / La Cour des comptes dénonce les tarifs des péages

La Cour des comptes dénonce les tarifs des péages

euro-logotype

Vous trouvez les autoroutes Françaises hors de prix?

Cela tombe bien, la Cour des comptes aussi.

Un rapport des Sages de la rue Cambon commandé par la Commission des finances de l’Assemblée nationale déplore la forte hausse des tarifs des péages nettement supérieures à l’inflation.

Pendant les années de 2009 à 2012, pour la classe 1 (véhicules légers), la progression des tarifs a été particulièrement importante chez SAPN, ASF et Escota (2,2 % par an), Cofiroute (1,9 % par an), APRR et Area (1,8 %)», constate la Cour.

Une hausse supérieure à l’inflation (1,6 % par an).

Résultat pour l’année 2011, ces grandes entreprises de CAC40 ont obtenu auprès des utilisateurs 7,6 milliards d’euros de péages (dont 4,28Md€ pour Vinci ; 1,96 Mds€ pour APRR et 1,38 Mds€ pour la Sanef).

Malgré la chute du trafic routier en 2012, les hausses des prix ont été telles que le chiffre d’affaires a augmenté, à tous les coups elles gagnent de l’argent.

C’est donc à l’État Français de contrôler correctement ces hausses et de rectifier le tir en cas d’abus mais le fera-t-il car lui aussi est gagnant avec la TVA perçue…?

Source: Le Parisen, La Cour des Comptes.

Document Complet de la Cour des comptes, cliquez ici…

Lire à nouveau

Guide de la circulation et du stationnement pour le tour de France à Pau

2 commentaires

  1. Selon le classement établi par l’Internaute, l’A65 remporte désormais la palme de l’autoroute la plus chère de France.
    Ses tarifs ont encore augmentés au 1er février 2013, entre Langon (Gironde) et Pau (Pyrénées-Atlantiques), les tarifs appliqués aux véhicules légers ont ainsi progressé de 3,26% en moyenne.