jeudi 24 octobre 2019
Accueil / Années / 2014 / Vers le 80km/h…

Vers le 80km/h…

limitation...80kmh

Afin de ne pas fâcher l’électeur, la sentence vers la baisse de la vitesse maximale autorisée sur les routes départementales et nationales est repoussée après les élections électorales.

C’est le 16 mai prochain que le CNSR (Conseil national de la sécurité routière) se rassemblera et votera certainement la baisse des vitesses en France sur les réseaux départementaux et nationaux.

Les départements qui seront les premiers affectés par ce changement de vitesse seront les plus accidentogènes de l’année passée.

On notera tout de même que la sélection s’effectue sur la hausse du nombre de tués et non sur l’état général du réseau secondaire…

Mais il est vrai que cela reste une étape vers la normalisation du 80 km/h partout en France.

Le premier réflexe du constat, qui accrédite cette thèse, c’est de lier la diminution de la vitesse, à la réduction de la gravité des accidents (pas le nombre des accidents, mais leurs conséquences, ce qui est vrai).

En revanche, la vitesse seule n’est pas le facteur unique « déclenchant » d’accident, les chiffres du gouvernement le prouvent : l’alcool est le premier facteur d’accidents, suivi de la consommation de stupéfiants.

Sur route, sur autoroute,  l’assoupissement, la baisse de vigilance, occasionnent plus d’accidents que la vitesse.

Abaisser la vitesse, sur ce type de route, ça ne règle absolument aucun problème !

On notera également que le laxisme et la lenteur de la condamnation pénale sur les comportements routiers dangereux entraine une récidive importante et un accroissement progressif des actes d’imprudences vers des pratiques mortelles.

2 commentaires

  1.  » après les élections électorales. »
    Municipales peut-être ?