mercredi 13 novembre 2019
Accueil / Années / 2018 / 3 Plans-Reliefs en Bronze pour Pau

3 Plans-Reliefs en Bronze pour Pau

La ville de Pau va promouvoir l’attrait touristique grâce à l’installation de 3 Plans-Reliefs en Bronze pour Pau.
Disposant d’un riche patrimoine historique, la ville de Pau veut améliorer son offre touristique et culturelle en mettant à disposition sur l’espace public des plans-reliefs d’interprétation de son urbanisme et de son site urbain.

A l’instar des villes de Bordeaux ou de Strasbourg, Pau copie leur idée pour agrémenter le parcours des touristes.

Ces plans-reliefs s’adressent aux visiteurs de toutes nationalités ainsi qu’aux Palois, ils permettront une meilleure compréhension de l’histoire de la Ville, liée à la géographie de ce grand territoire historique.

C’est 3 plans-reliefs en bronze en tout qui seront disposés sur des espaces urbains stratégiques.
Les plans-reliefs représenteront les éléments emblématiques architecturaux et paysagers de la Ville dans une démarche d’interprétation artistique.

1er plan-relief : « La Ville Haute »
Le périmètre  de cette carte sera un carré d’environ 500 m de côté allant du château et du domaine royal à l’église Saint Martin, vers les contreforts du château, du côté de la promenade du Hédas jusqu’à la plaine du Gave.
Il sera mis en évidence le relief de l’éperon rocheux.
Ce plan-relief sera installé à priori sur la « Place de la Déportation ».

2ème plan-relief : « Le Ravin du Hédas »
Le périmètre sera en continuité du 1er plan-relief sur un rectangle d’environ 900 m de la promenade du Hédas vers les contreforts du château jusqu’à la place d’Espagne.
Les ponts au-dessus du Hédas seront bien-sur représentés.
Ce plan devra indiquer et montrer le creux du ravin.
Ce plan-relief sera installé à priori sur le « Belvédère du Hédas ».

3ème plan-relief : « Les Horizons Palois »
De même nature que les deux autres plans-reliefs, il s’agira ici de réinterpréter la notion de table d’interprétation.
Ce plan montrera les 3 plans des horizons palois :
. la plaine du Gave,
. les coteaux et la chaîne des Pyrénées,
. et le lien très fort entre la ville et le paysage.
Il faudra démontrait sur ce plan l’impact de l’urbanisme pour valoriser le panorama en construisant un point de vue unique.
Ce plan-relief installé a priori dans le « Parc Beaumont ».

Ces plans-reliefs auront des dimensions d’environ 1 m²  et devront reposés sur un support à une hauteur d’environ 0,80 m et comporter diverses mentions et légendes afin d’intéresser les lecteurs.

Côté Accessibilité :
Ces plans en reliefs devront s’adresser à tous les publics, notamment les PMR (Personnes à Mobilité Réduite) et les personnes déficientes visuelles.

il est à noter que chaque plan-relief devra être signé et daté par son auteur.

La ville de Pau supervisera le suivi de réalisation des plans-reliefs, avec l’appui d’un comité scientifique réunissant différents services techniques de la Ville de Pau (la Direction de la culture, des représentants du Département Qualité Urbaine (service propreté urbaine, Direction Habitat) et la Direction Urbanisme) en association avec l’Architecte des Bâtiment de France.

L’exemple de Bordeaux:
Pau se met à la page en copiant la ville de Bordeaux.
D’ailleurs si vous avez eu la chance de vous balader dans le quartier de la vieille ville de Bordeaux, il est possible que vous soyez tombés sur de petites tables en bronze surmontées d’un plan en relief représentant une partie de la ville.

Mais de quoi il s’agit en fait?

Vous êtes en train d’observer ce que l’on appelle un « plan-relief »,  une œuvre touristique et artistique accessible aux PMR et aux déficients visuels.

L’origine de ce projet remontent à l’année 2007 quand Philippe Prévôt, chargé du patrimoine historique à l’Office de Tourisme de Bordeaux, s’inspire d’une carte en 3D qu’il a pu voir en Italie dans la ville de Florence.
Il imagine une future création dans la ville de Bordeaux, et pense à son ami sculpteur François Didier qui pourrait réaliser cette œuvre.

En novembre 2008 le Président de l’Office de Tourisme de Bordeaux, Stéphan Delaux, demande officiellement à François Didier de créer ces trois plans-reliefs de la ville ancienne, correspondant à trois secteurs touristiques :
. Le quartier de l’Hôtel-de-Ville,
. Le secteur Place de la Comédie Ilôt-Louis,
. Et le quartier Saint-Pierre.

Ce projet final est présenté au maire de Bordeaux, Alain Juppé, qui l’accepte de suite en insistant sur le fait que les oeuvres doivent impérativement être accessibles à tous les publics y compris les mal-voyants.

Ces trois plans-reliefs sont fabriqués à la fonderie d’art libournaise des cyclopes, situé dans la ville de Mérignac.

Le noms des monuments de la ville sont écrits en alphabet habituel et en braille pour les déficients visuels.

D’après les originaux en plâtre sculptés par le sculpteur, les ouvriers de la fonderie effectuent en premier un moulage à la cire perdue puis en second ils coulent sur chaque élément 350kg de bronze à 1200° C.

L’avant dernier processus consiste à ciseler chaque bâtiment sous l’œil directeur de l’auteur de l’œuvre.

L’étape ultime est d’appliquer une patine en vert antique sur l’ensemble des trois plans-reliefs.

Ces plans-reliefs, destinés à l’orientation des touristes ainsi qu’à tous les usagers de la ville, devaient être à la fois beaux et utiles, discrets mais repérables et lisibles. L’artiste a donc choisi un style figuratif équilibré, de lecture aisée pour tous les publics, les monuments notables étant représentés à une échelle plus grande que les autres bâtiments et les toits étant rarement figurés, pour une meilleure clarté de lecture.

Fin 2009, ces trois plans-reliefs sont terminés, installés at accessibles à à la vue de tous.

Le premier plan-relief est situé sur la place de la Comédie.
il a été été inauguré en septembre 2009 par Alain Juppé, en présence d’Annette Masson, présidente de l’association Tourisme et handicaps.
On y rdécouvre les Allées de Tourny, le Grand Théâtre, l’église Notre-Dame et la cour Mably.

Le second plan-relief est installé sur la place Jean Moulin, en décembre 2009, on y trouve la cathédrale de Pey Berland, et pour raison de sécurité des biles rondes ont été mises sur les pointes des clochers.

Le dernier plan-reliefs est installé e sur la place du Palais début de l’année 2010, il représente la place du Parlement et la place Camille Julian, et est le seul des trois plans à faire figurer le symbole « Vous êtes ici ».

Où trouver ces plans-reliefs :
Place de la Comédie, Place Jean Moulin et Place du Palais.

Lire à nouveau

Guide de la circulation et du stationnement pour le tour de France à Pau