Un automobiliste de 61 ans d’origine toulousaine a été intercepté ce dimanche matin vers 7h50 par les gendarmes des pelotons autoroutiers d’Artix et Soumoulou après avoir parcouru plus de 100 kilomètres à contresens sur l’autoroute.

L’homme a pris l’autoroute A64 à l’échangeur de Tarbes vers 5h50 puis il a pris la direction du Pays Basque en roulant à vive allure en contresens de circulation et tous feux éteints.

Il a parcouru le Béarn avec son véhicule “une Opel Astra”, d’est en ouest, poursuivi par des véhicules de gendarmerie qui eux roulaient sur le bon côté de la route.

Heureusement aucun autre véhicule n’est rentré en collision durant cette traversée.

L’automobiliste a été intercepté à 7h50 au niveau de la barrière de péage de Sames où il a endommagé deux véhicules de gendarmerie, d’abord en percutant volontairement le premier véhicule de gendarmerie qui lui bloquait le passage puis en voulant s’échapper en marche arrière, il en a percuté un deuxième. Aucun blessé n’est à déplorer.

Le conducteur a été placé en garde à vue à Bayonne pour s’expliquer de ses actes.

Source: Sud-Ouest ©

1 Commentaire

Les commentaires sont fermés.

  1. Auteur
    Pau-Circulation.fr 7 années il y a

    Le tribunal correctionnel de Bayonne a jugé ce mardi après-midi en comparution immédiate le chauffard de l’autoroute A64 Michel Abgral, à huit mois de prison dont six avec sursis, annulation du permis de conduire et interdiction de conduire tout véhicule terrestre, soit deux mois ferme.
    Âgé de 61 ans, ce retraité de la SNCF faisait l’objet d’une comparution immédiate. Son permis de conduire a été annulé avec interdiction de le repasser dans les 5 ans.
    Ce conducteur imprudent a déjà effectué de multiples séjours en hôpital psychiatrique, il n’a pu fournir d’explications sur les circonstances de ces actes qui heureusement n’ont pas abouti à un gravitique accident.
    Au préalable il a fait l’objet d’un examen psychiatrique avant le procès demandé par le procureur de Bayonne, Anne Kayanakis : «le médecin n’a pas exclu sa responsabilité pénale» indique par ailleurs une source judiciaire.
    “Les tests d’alcoolémie et de consommation de stupéfiants sont négatifs”, a déclaré Mme Kayanakis.
    Source: Sud-Ouest©

- 2019  - pau-circulation.fr © -

- Tous droits réservés - All rights reserved -

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?