p_c6ad99d5654e3860bc56671400384d31

 

En Russie, on s’essaye au modernisme et parfois le tramway, symbole du lien social est remis au goût du jour.

Cette nouvelle création russe ne déroge pas à la règle du modernisme avec son design futuriste et sa technologie qui semble venir tout droit du futur.

Il a été présenté, le mercredi 9 juillet, à la foire-expo internationale Innoprom à Ekaterinbourg.

Baptisé le Russia One (R1), ce tramway nouvelle génération, œuvre de l’entreprise russe Uralvagonzavod, est un petit bijou high-tech à 99% « fait en Russie ».

Seuls les soufflets (« accordéons » entre les wagons) et les mécanismes des portes ont été réalisés par des compagnies étrangères.

Quant au design, il est l’œuvre du studio de conception de voitures de sport russe Marussia.

Le R1 a une capacité de 190 à 270 personnes et propose un habitacle équipé de caméras de surveillance haute-définition, de climatiseurs, d’un système audio dernier cri, du Wifi et même de poignets antibactériennes.

Le Russia One sera produit par Uraltransmach, une filiale d’Uralvagonzavod.

La société russe promet par ailleurs que ces nouveaux tramways apparaîtront dans les rues en Russie pour 2017.

Les premières villes concernées seront Ekaterinbourg, Omsk et Moscou.

UralVagonZavod (UVZ) qui est davantage connu pour ses chars de combat (N°1 mondial) que pour ses véhicules civils, et pourtant, c’est bien lui qui a conçu le nouveau tramway « Russia One ».

Avec son pare-brise orienté vers l’avant pour que le conducteur voit mieux les piétons, des lignes épurées et des panneaux en verre composite, il a tout du véhicule moderne.

À l’intérieur, on trouve des éclairages à LED dynamique et de la musique permettent de changer les ambiances  selon le moment de la journée.

GPS, GLONASS – le système de positionnement par satellite russe -, air conditionné, poignées anti-bactériennes et WiFi sont de la partie pour les passagers, le conducteur, lui, peut profiter d’un port USB 3.0. (hic pas pour les passagers)

La production de ce Russia One devrait débuter en 2015,  il devrait servir de vitrine technologique et arpenter ainsi les rues des plus grandes villes russes.

L’exportation à l’Occident semble peu probable.

r1-001r1-002r1003r1004


- © 2018 pau-circulation.fr - Tous droits réservés -

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?